FLASH INFO

Samedi 05 Jan 2019 - 16H : Cérémonie officielle de présentation du pagne RHDP - Au palais de culture de Treichville
Samedi 26 Janvier 2019: 1er Congrès Ordinaire de création du RHDP - Au stade Felix Houphouet Boigny

fhbFélix Houphouët-Boigny prit la tête de la révolution politique africaine à partir de Bamako. Il fut le Chef incontestable aussi bien des intellectuels et des cadres que des masses nombreuses et ardentes des militants de base. Il dirigea les grandes batailles électorales de 1946 qui consacrèrent partout la victoire, une victoire écrasante du RDA. Les centaines de milliers de membres du RDA se jetèrent partout dans la bataille avec une ardeur dont on s'émerveille encore aujourd'hui. Il paya de sa personne. Sur les routes, dans les villages, dans les campagnes, dans les villes. Dans l'action directe et souvent brutale, en compagnie des paysans, des ruraux, des femmes, intellectuels. Il prit partout la mesure des hommes, de leur résistance, des réflexes profonds qui les animaient. Vers lui, de partout en Afrique, afflua l'ardeur des masses en lutte contre la répression organisée par l'appareil colonial. Afflua également, vers lui, la plainte immense de l'Afrique noire toute entière, blessée dans son âme, mais aussi dans son corps, dans sa chair. IL organisa la résistance de tout ce monde surpris par la cruauté des agents coloniaux. Il engagea sa propre personne, sa famille, sa communauté, son pays. Ces années furent déterminantes dans sa vie. Autour de lui,ses principaux amis et compagnons de lutte montèrent une garde d'honneur et la fraternité de ces moments inspira les dévouements les plus désintéressés.

1918: Réussite dans le revendication de la 3ème classe sur le paquebot de Bassam au profit des Etudiants ivoiriens rejoignant Dakar et Gorée.
1921:

Organisation de la quête de solidarité en vue de la défense pour l'élargissement de l'étudiant en médecine, abusivement incarcéré à Dakar.

1925: Organisation d'un club des Agents Africains du service de santé d'Abidjan pour se défendre des abus d'autorité de leurs chefs hiérarchiques.
1927: Actions sociales dans les villages et création de plantations industrielles dans la région de Guiglo
1930 - 1932: Lutte contre l'abus de l'alcool et organisation de la grève des planteurs de cacaoyers contre les abus de la Chambre de Commerce.
1934: Éducation politique par conversations et exemples de civisme par son exemple à Dimbokro.
1936: Action sociale, éducation agricole pour les cultures industrielles à Toumodi et Yamoussoukro.
1944:

6 Juillet :   Création du Syndicat Agricole Africain, source de conflits avec les planteurs européens  de Côte d'Ivoire.
Recrutement de travailleurs volontaires et organisation du métayage sur les plantations Suppression de l'utilisation du planteur africain comme manœuvre par son homologue européen.

1945: 21 Octobre - 3 Novembre :  Premières élections législatives dans le pays et Comité électoral du Syndicat Agricole Africain (SAA)
1946:

5 Avril  : Suppression du travail forcé en Afrique francophone (Loi Houphouët-Boigny).
2 Juin   : Suppression de l'Indigénat judiciaire et octroi de la citoyenneté de l'Union Française (égalité théorique entre ressortissants de l'Union française).
5 Juillet : Compte rendu de Mandat Étoile du Sud Treichville.
Juillet : Création du premier Journal Inter-africain "La Voix de l'Afrique".
18 Octobre: Création du Rassemblement Démocratique Africain (RDA), premier mouvement politique inter-africain.
5 Avril: Transformation du Comité électoral du SAA en Parti politique, Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI)
           Organisation d'équipes d'exploitants forestiers pour alimenter la RAN.
Décembre: Soutien pour l'élection de 45 Conseillers Généraux.

1947:

Janvier: Élection des Conseillers de la République (Sénateurs).
1 - 7 Février: Incidents d'Abengourou au sujet de la chefferie.
Mars: Organisation à Abidjan du Comité de Coordination par d'Arboursier.
5 Avril: Mise en place des Statuts du PDCI-RDA
          Premières provocations administratives et premiers incidents graves : orpailleurs de Toulépleu.
10 Octobre: Grève des Cheminots d'Afrique Occidentale Française.
27 - 31 Octobre: Premier Congrès du PDCI-RDA
3 Novembre: Difficile élection du 3ème Conseiller de l'Union Française par le PDCI-RDA (bénéfice de l'âge).

1948

Février: Reconstitution du territoire de la Haute-Volta au Palais Bourbon.
Octobre: Visite Raymond Barbé, Conseiller Union Française, Responsable Comité Central Parti Communiste Français   à Abidjan, Bouaké, Banfora, Bobo-Dioulasso ;

             Déchaînement général contre le RDA et provocation par le Commandant de Bobo-Dioulasso surnommé "Mr Double mètre" sur ordre du Gourvernement de Haute-Volta.
Octobre: Réunion du Comité de Coordination RDA à Dakar, et retrait du mandat parlementaire de Djaumemt Etienne.
Décembre: 2ème Congrès du PDCI. transformé en Congrès Fédéral à Abidjan, Après refus du Gouverneur de la Haute-Volta d'autoriser la tenue du Congrès fédéral à Bobo-Dioulasso.
25 Décembre: Provocation armée du Gouverneur sous prétexte de dépôt d'armes russes sur le rivage ;

Propagation de fausses rumeurs de menace d'extermination des Blancs dans la nuit de Noël à Abidjan.

1949

Janvier :

-  Marches militaires du Colonel Lacheroy avec les apatrides Alaouites de Syrie suivant accord du Gouverneur à travers la boucle du cacao pour piller et voler les paysans à la veille de la traite.
Provocation du Colonel Lacheroy à l'Ambulance de Bouaké, le Député Félix Houphouët-Boigny rend visite à des malades.

-  Tentative d'arrestation à Yamoussoukro du Député Félix Houphouët-Boigny et intervention massive des militants du PDCI


30 Janvier:

-  Tentative de Conférence publique de l'ex-Sénateur pour vilipender le RDA et son Président. Seconde tentative de Conférence publique de l'ex-Sénateur au cinéma Comacico et incidents offrant le prétexte d'arrestation de toute la direction du P.D.C.I. présente à Abidjan.
-  Marche des femmes du PDCI sur le Palais du Gouverneur, puis sur la prison civile de Grand-Bassam : Bataille de l'eau.


6 Février:

-  Grève de la faim des membres du Comité Directeur détenus à la prison civile de Grand-Bassam depuis les incidents

.
Décembre:

Grève des achats déclenchée sur décision unanime du Conseil national par solidarité avec les détenus politiques.


Décembre:

-  Provocation organisée par l'Administration territoriale sur ordre du Gouverneur et multiples incidents, souvent sanglants, à travers la Côte d'Ivoire, au lendemain du Congrès :

               Agboville, Afféry : Pillage et arrestations.
               Bondoukou : Manoeuvres et tirs d'intimidation.
               Férké : Fusillades de Plaka (incidents Sikali).
               Tiémé : Epreuves de la bassine d'eau contre les militants du RDA
               Daloa : Arrestations arbitraires.
               Bouaflé : Incidents de Sinfra et fusillades de Bouaflé ; assassinat crapuleux du     senateur Biaka Boda sur ordre du Commandant du Cercle et son adjoint.
              Séguéla : Fusillades faisant 3 morts sur place dont une femme enceinte et un enfant.
               Dimbokro : Fusillades faisant 13 morts sur place, après arrestation du Secrétaire Général de la Sous-Section du P.D.C.I. Samba Koné Ambroise.

-  Incendie volontaire de sa case par le chef de Canton à Zuénoula ; arrestations arbitraires des dirigeants R.D.A : assassinat du chasseur par le réligieux et du tisserand par le gendarme à Kouénoufla.
-  Tentative d'inculpation du Député Félix Houphouët-Boigny à Bouaflé par le Substitut du Procureur.
-  Incident de forêt à Kétékré-Bonikro, entre militants du PDCI et adversaires politiques locaux.
-  Destitution et arrestation spectaculaire du Chef réligieux de Bondoukou et de Chefs coutumiers Koulango à Bondoukou et à Bouaké.

1950:


-  Processus de dés-apparentement des élus RDA des groupes parlementaires communistes dans les trois assemblés métropolitaines.
-  Publication de fausses démissions de Chefs supérieurs traditionnels, sur instigation du Gouverneur en vue de démoraliser les militants du PDCI-RDA
-  Enquête parlementaire sur les incidents survenus en Côte d'Ivoire
-  Altercations spectaculaires entre le Gouverneur et les Secrétaires généraux des Sous-Sections de Touba et de Boundiali.
-  Campagne d'information auprès des militants du RDA en Afrique Occidentale Française (AOF) et en Afrique-Equatoriale française (AEF) sur la nécessité du désapparentement communiste.
-  Articles de presse suscités par le Directeur de Cabinet du Gouverneur pour accentuer les querelles politiques entre le PDCI et ses adversaires Ivoiriens.


Septembre     

-  Vaine tentative de dialogue avec le cartel des partis politiques gouvernementaux de Côte d'Ivoire.
Dés-apparentement officiellement annoncé au Palais Bourbon

1951:

6 Février:          Inauguration du Port d'Abidjan.
15 Juin:           

-  Élections législatives en AOF et en AEF pour éliminer massivement les Députés RDA.

-  Tentatives criminelles contre la vie du Président du RDA, durant la campagne électorale à Sinématiali.


6 Octobre

-  Appel à l'union des Ivoiriens, lancé au Stade Géo-André, devenu Stade Félix Houphouët-Boigny, par le Président du RDA
-  Campagne d'information à travers la Côte d'Ivoire sur le dés-apparentement communiste et pour confirmer l'appel à l'union des Ivoiriens, lancé à partir du Stade Géo-André


3 Novembre:

-  Difficile élections cantonales partielles à Odienné, annonciatrices de la fin des oppositions au PDCI-RDA                         en Cote d'Ivoire.

1952:


Mars:               

-  Début de la dislocation du front de l'opposition locale lors des élections cantonales.
-  Élections cantonales : dislocation effective du Cartel de la coalition Ivoirienne anti-RDA

 2 Avril:                      

-  Élection d'anciens adversaires politiques sur les listes du PDCI-RDA
-  Incidents de la Tabaski à Treichville.
-  Difficile affrontement entre Musulmans de Bouaké suscités par le Gouverneur.

1953 :
Octobre:  Difficile choix par les Socialistes Ivoiriens d'un candidat socialiste à l'Assemblée de l'Union Française coopté par                           le PDCI-RDA.
1955:   Agressions sporadiques de chefs coutumiers abusés : incidents de Zan-Hounie, Toulépleu (1951) ; Napié, Kouto.
1956:

2 Janvier:

-  Élections anticipées : fin du pluripartisme en Côte d'Ivoire ; expéditions punitives des militants du RDA de la région de Man contre les adversaires politiques : Man, Danané, Logoualé, Bangolo, Duékoué, Toulépleu, Tai.
-  1er Ministre Délégué africain dans le gouvernement français : Félix Houphouët-Boigny.

1957:

Mars:               

-  Derniers incidents criminels électoraux : guet-apens du village Mahidio (Gagnoa).
-  Loi-cadre et gouvernements locaux en Afrique francophone.
-  Municipalités en AOF et AEF
-  MUTACI à Bouaké
-  Collèges uniques en AOF et AEF

1958:

-  Projets d'exécutifs fédéraux (Dakar et Brazzaville).
28 Août : Référendum et ouverture de la voix aux indépendances.


Octobre:          

-  Incidents Daho-Togo.
-  Révision constitutionnelle et communuauté franco-africaine


4 Décembre: Proclamation de la République Autonome Ivoirienne

1959:

Mars:              

-  1er Congrès du JRDACI.

-  3ème Congrès du PDCI et naissance du Quotidien Fraternité
-  Premier Ministre de la République de Côte d'Ivoire
-  Grève des fonctionnaires Ivoiriens

1960:
7 Août  : Proclamation de la République de Côte d'Ivoire.