Devant le Conseil politique, le président du RHDP a tenu un discours d’orientation sur l’avenir du parti. Ci-dessous, l’intégralité de l’allocution du chef de l’État.

« Je suis très heureux de vous retrouver depuis notre dernière réunion du mardi 17 novembre 2020, au lendemain de l’élection présidentielle du 30 octobre 2020. Au cours de cette rencontre, nous avions condamné les violences qui avaient, hélas, fait plusieurs morts ainsi que de nombreux blessés, et causé d’importants dégâts matériels.

Nous nous étions engagés à créer un climat de paix et de sécurité afin de mettre en œuvre, de façon sereine, notre programme de Gouvernement « Une Côte d’Ivoire Solidaire ».

Je vous avais également exhortés à faire preuve de solidarité, de générosité, d’unité au sein des Coordinations régionales, à travers une bonne collaboration entre les Coordinations régionales et l’ensemble des structures de base.

Aujourd’hui, je peux donc vous dire que la Côte d’Ivoire est en paix. La situation sécuritaire est stable sur l’ensemble du territoire. Notre économie est à nouveau florissante, après le fort ralentissement causé par la pandémie de la COVID-19.

En effet, après une baisse du taux de croissance de 6 à 2% entre 2019 et 2020, il est attendu, au cours de la période 2021-2025, un taux de croissance moyen de 7,5%. Enfin, toutes les Institutions prévues par notre Constitution sont en place et opérationnelles. Au plan régional, notre pays s’attelle, au sein de la CEDEAO, à aider nos frères du Mali, de la Guinée et du Burkina Faso à renouer avec un ordre constitutionnel normal.

En outre, la décision de retrait de la Force Barkhane et de la Task Force Takuba du Mali, constitue, pour les pays du Sahel et ceux du Golfe de Guinée, un risque sécuritaire. A cet égard, pour nous prémunir des incursions terroristes, notre pays, en plus des mesures déjà prises, augmentera davantage ses capacités militaires et de renseignement. Au plan politique, nous devons être fiers du travail accompli par notre Parti. En effet, après seulement 3 ans et demi d’existence, le RHDP est aujourd’hui le plus grand Parti de Côte d’Ivoire avec :

  • 22 Conseils régionaux sur 31 ;
  • 144 Conseils municipaux sur 201 ;
  • 158 députés sur 255 ;
  • 78 sénateurs sur 99.

 

Je voudrais donc féliciter chacune et chacun d’entre vous pour l’important travail d’implantation et d’animation sur le terrain. Je voudrais également vous exhorter à continuer d’œuvrer à consolider notre grand parti afin de pouvoir relever les enjeux à venir, dans un environnement qui verra probablement la création de nouvelles formations politiques. Cette consolidation est d’autant plus nécessaire que les remontées d’informations de la part des militants, font état de plusieurs défis. Ainsi, on note notamment :

  • Des vacances au niveau du Directoire, avec le décès des Premiers Ministres Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko, qui ont un impact sur la cohérence d’ensemble du Parti ;

 

  • Les membres du RHDP, parti de rassemblement, n’arrivent pas toujours à s’affranchir de leur parti d’origine ;

 

  • Les ambitions individuelles affaiblissent les délégations régionales. De plus, les « associés » aux niveaux régional, départemental et sous- préfectoral constituent, par moment, des sources de confusion ;

 

  • Les cadres et élus du Parti ne font pas toujours preuve de solidarité et de générosité envers les militants et les animateurs du Parti à la base ;

 

  • L’encadrement des militants n’est pas toujours adéquat, avec un risque d’entrainer une démobilisation ;
  • Et la création d’associations et de clubs de soutien à certains cadres du Parti se fait au détriment de l’efficacité des organes du Parti.

Face à ces constats, j’ai décidé de la mise en place d’un Comité de restructuration, composé des Ministres Kafana Koné, Adama Bictogo et d’autres personnalités, en vue d’analyser, en profondeur, le

 

fonctionnement de notre Parti, avec comme objectif de consolider nos acquis et d’améliorer nos performances. Aussi, à la suite des travaux et recommandations du Comité de restructuration que je voudrais féliciter pour l’excellent travail réalisé, j’ai pris les décisions suivantes, que je soumets à votre examen :

 

1. La réactivation du Directoire qui sera désormais un organe chargé de conseiller le Président du Parti sur les grands choix stratégiques, et de s’assurer de la mise en œuvre de ses décisions.

2. La dissolution de la Direction Exécutive qui sera remplacée par un Secrétariat Exécutif, avec à sa tête un Secrétaire exécutif, assisté de plusieurs Secrétaires exécutifs adjoints. Le Secrétariat Exécutif, appuyé de secrétaires nationaux et de commissions techniques, sera, quant à lui, chargé d’exécuter les décisions du Parti.

3. La mission immédiate du Directoire et du Secrétariat Exécutif sera d’initier sans délai, la restructuration en profondeur des structures décentralisées du Parti ;

Par ailleurs, je demande au Directoire et au Secrétariat Exécutif de proposer, dans les meilleurs délais, un dispositif efficace pour une participation des cadres au financement du Parti. En outre, il est important de poursuivre la dynamisation du Parti à travers l’élaboration et la mise à disposition de cartes d’adhésion ainsi que la promotion des jeunes et des femmes au sein des instances du Parti.

Enfin, j’aimerais insister, d’une part, sur la cohésion au sein de notre formation politique qui doit être un rassemblement des militants et non de partis politiques, et d’autre part, sur la formation politique de nos militants.

 

Je voudrais, à nouveau, féliciter  chacune  et  chacun d’entre  vous, pour votre abnégation et votre engagement qui font de notre Parti, un parti dynamique, capable de garantir à notre pays la paix, la sécurité et un développement durable.

 

Pour terminer, en tant que Parti attaché aux valeurs de l’houphouétisme, nous devons toujours prôner le rassemblement et le dialogue.  À cet effet,  nous  devons  demeurer  ouverts  à      la collaboration avec toutes les formations politiques éprises de paix, de justice et de progrès pour le bonheur de nos concitoyens.

Je vous encourage donc à aller dans les régions, les départements, les villes et les villages pour remobiliser nos militants et prôner les idéaux du RHDP dont le socle est la paix pour notre beau pays.

 

À présent, je demande au Ministre Kafana Koné de nous faire lecture de la composition du Directoire et du Secrétariat Exécutif.

 

Je vous remercie. »