Le Directeur Exécutif du RHDP, le Ministre Adama Bictogo, rencontre, depuis le lundi 23 mars 2020, les représentants régionaux du Parti. C’est dans ce cadre qu’il a reçu la Coordination régionale RHDP du Gontougo avec à sa tête le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, hier jeudi 09 avril 2020, à la rue Lepic, siège annexe du #RHDP.

À la fin de la rencontre, le Coordonnateur régional RHDP du Gontougo, le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, s’est exprimé. Nous vous proposons ici sa déclaration :


« Nous sommes ici pour présenter le rapport d’activités de la délégation régionale du Gontougo. Nous sommes venus avec tous les élus et certains cadres pour déjà saluer la Direction Exécutive pour le travail qui est abattu sur le terrain. C’est vrai nous sommes en pleine crise sanitaire avec la pandémie du Coronavirus, mais cela ne doit pas nous empêcher d’être sur le terrain pourvu que nous respections les consignes barrières qui ont été éditées par le gouvernement. Tout à l’heure, on a eu cette séance de travail. Le Directeur Exécutif nous a rassurés de ce que le RHDP bientôt va engager des missions sur le terrain quand la pandémie va connaître sa fin. Tous les cadres sont venus et unanimement nous avons présenté un document qui a été salué de tous. Nous avons profité aussi pour saluer le Président du Parti pour son leadership, pour le travail qu’il abat à la tête de l’État de Côte d’Ivoire et pour avoir accepté les propositions que nous avons faites en rapport avec la désignation de notre candidat aux élections présidentielles. Vous savez tous qu’à l’occasion d’une réunion convoquée à l’Hôtel Ivoire la quasi-totalité des intervenants ont soutenu la candidature du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly à l’élection présidentielle de 2020. C’est dans cette perspective que nous sommes en train de travailler.
C’est vrai de temps en temps nous faisons des sorties sur le terrain, Coronavirus oblige, mais nous notre engagement c’est aussi de lutter contre cette maladie qui fait des ravages. Nous avons donc décidé au niveau des cadres d’aller sur le terrain sensibiliser nos parents pour qu’ils puissent respecter les consignes barrières du gouvernement et faire en sorte que cette maladie n’arrive dans notre région. »